Leader de l'outillage depuis 40 ans

Mon compte
02 97 60 81 05 Lundi au vendredi 8h à 12h

Comment choisir la bonne tronçonneuse ?

10/07/2020

La tronçonneuse est un outil relativement cher et pourtant indispensable au bricoleur professionnel. Sa grande puissance et sa technicité en fait un outil également très efficace, selon les différentes fonctionnalités qui vont servir au professionnel. Néanmoins, il convient de choisir un modèle de tronçonneuse adapté aux travaux à réaliser, pour éviter des dépenses inutiles et/ou des situations dangereuses.

Caractéristiques d’une tronçonneuse

Une tronçonneuse est un outil de coupe spécialement dédié à la découpe du bois. C’est l’outil de référence pour les bûcherons ainsi que les jardiniers en charge de l’entretien des espaces verts. Elle permet de traiter le bois sous toutes les formes possibles : de la découpe jusqu’à l’élagage, en passant par l’ébranchage. Grâce à une tronçonneuse, les travaux de jardinage traditionnels deviennent également plus faciles à faire. Elle permet, par exemple, de couper du bois pour le chauffage, ou d’abattre quelques arbres devenus trop hauts.

Une tronçonneuse comprend :

  • Un frein de chaîne : un dispositif de sécurité qui permet de stopper immédiatement la chaîne en cas de rebond.
     

  • Un démarrage à main : disponible uniquement sur les tronçonneuses thermiques, il sert à démarrer la tronçonneuse.
     

  • Un système anti-rebond : les crochets attachés aux maillons de la chaîne permettent d’accrocher le bois avant les limiteurs afin d’éviter les rebonds.
     

  • Une cylindrée de moteur : plus celle-ci est haute, moins le moteur tourne à plein régime pour une puissance similaire donnée (en cm3).
     

  • Un moteur 2 temps : dans lequel il faut mélanger l’essence avec l’huile avant de remplir le réservoir.
     

  • Un guide chaîne : sert à maintenir la chaîne et détermine la longueur de coupe (en cm) d’une tronçonneuse.
     

  • Une chaîne : composée de trois types de maillons (maillon entraîneur, gouge et maillon de liaison). 

Les différents types de tronçonneuse

    La tronçonneuse thermique

Ce modèle de tronçonneuse, très puissant, est particulièrement adapté pour réaliser des travaux d’abattage. Pour abattre un grand arbre, il faut choisir une tronçonneuse thermique avec un guide de chaîne aussi long que le diamètre du tronc. Mais pour abattre un arbre dont le tronc présente un diamètre très important, il est également possible de réaliser plusieurs découpes. En général, la tronçonneuse thermique fonctionne avec un moteur 2 temps à essence. Elle offre une très grande puissance allant de 740 W à 6 400 W. Cette tronçonneuse est très appréciée pour sa grande autonomie, elle ne requiert pas de branchement électrique. Par contre, elle est très bruyante, polluante et surtout difficile à manier car très lourde. De plus, pour garder une tronçonneuse thermique en bon état, un entretien minutieux s’impose. 

 

 

 

 

 

 

 

 

    La tronçonneuse électrique

La tronçonneuse électrique ou élagueuse électrique, ou encore élagueuse sur perche, convient pour une utilisation personnelle. Elle permet d’entretenir quelques arbres dans le jardin, à raison d’une ou deux fois par an. C’est l’outil idéal pour couper du bois d’un diamètre maximum de 45 cm. Pour le modèle filaire, la tronçonneuse électrique fonctionne en 230 Volts, avec une puissance de 1 400 à 2 000 W. Pour une utilisation plus ponctuelle, un modèle sur batterie convient davantage. Avec une tronçonneuse sans fil, il est plus facile d’atteindre les branches d’un arbre. De plus, ce modèle requiert très peu d’entretien, tout en offrant une puissance de 600 W à 800 W. Par ailleurs, comme tous les outils électriques, ce type de tronçonneuse est peu polluant et peu bruyant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Comment ça marche ?

Quel que soit le modèle choisi, le principe de fonctionnement d’une tronçonneuse reste le même. Une chaîne dentée est entraînée par un moteur (électrique ou thermique) autour d’un support (guide ou guide chaîne). La longueur de ce guide définit la puissance de la tronçonneuse : plus il est long, plus l’outil est puissant. De la même façon, plus les dents de la tronçonneuse sont mordantes, plus elle réalise de belles coupes, mais présente également plus de risque de retour de lame, sauts, etc. Heureusement, les modèles plus récents de tronçonneuse sont équipés de fonctionnalités de sécurité comme un frein de chaîne, un anti-rebond, etc.

Quel type de tronçonneuse choisir pour quels travaux ?

Selon les travaux que vous envisagez de réaliser dans votre jardin, il existe des modèles de tronçonneuse plus adaptés que d’autres. 

    Abattage de grands arbres

Pour abattre un grand arbre, il vous faut une tronçonneuse assez puissante, de préférence un modèle thermique pourvu d’un guide aussi long que le diamètre du tronc de l’arbre. 

    Elagage et petit entretien d’arbres

Une élagueuse sur perche ou une perche élagueuse électrique suffit pour entretenir quelques arbres dans votre jardin. Si vous utilisez rarement votre outil, un modèle sur batterie convient davantage, car il permet d’atteindre plus facilement les branches. 

    Ébranchage

L’ébranchage est une étape incontournable qui précède le débitage de votre bois. Pour cela, vous pouvez vous servir d’une tronçonneuse thermique. Mais l’idéal serait d’utiliser un petit modèle compact (électrique ou thermique) qui vous permettra d’atteindre plus facilement les branches.

    Elagage et entretien régulier d’arbres

Si vous entretenez régulièrement plusieurs arbres et branches, préférez une perche élagueuse thermique d’une cylindrée comprise entre 20 et 35 cm3 (800 à 1 500 W). Un modèle équipé d’un guide de 20 à 35 cm sera plus facile à utiliser. Mais si vous souhaitez obtenir un résultat optimal en matière d’élagage, une perche télescopique convient davantage.

    Débitage

Selon la densité du bois à débiter, vous pouvez optez pour une tronçonneuse d’une puissance de 1 500 W à 2 500 W. Choisissez un guide de chaîne d’une longueur de 30 à 40 cm, selon le diamètre des bûches. Dans tous les cas, une tronçonneuse électrique sur secteur suffit pour débiter du bois de chauffage. Mais il faudra alors prévoir une prise électrique à proximité pour travailler sereinement.

    Elagage intensif et fréquent

Les travaux intensifs exigent un outil spécifique. Dans ce cas précis, une tronçonneuse élagueuse s’impose. Avec son guide de 35 cm maximum et la puissance de son moteur thermique allant de 1 000 W à 2 000 W, ce type d’élagueuse est réservé aux professionnels et utilisateurs avertis. Il est plus léger (3 à 4 kg maximum), mais présente davantage de risques d’accidents dû à son utilisation à une seule main. 

D’une manière générale, il est possible d’utiliser tous les types de tronçonneuse pour réaliser des travaux d’élagage, d’abattage ou de débitage. Mais, il est recommandé de choisir une tronçonneuse spécifique pour chaque type de travaux, afin de garantir la sécurité à l’utilisation de l’outil et obtenir un résultat optimal. Une coupe branches télescopique convient, par exemple, mieux pour une utilisation depuis le sol (jusqu’à 4 m de hauteur). Une tronçonneuse élagueuse ou tronçonneuse compacte est, en outre, plus adaptée pour travailler depuis une échelle. Et si vous avez l’habitude de travailler depuis un arbre, une tronçonneuse élagueuse spécialement conçue à cet effet vous permet de couper les branches d’une main et vous agripper à d’autres avec l’autre main.

Les autres critères à prendre en compte

    La longueur du guide chaîne

La longueur du guide chaîne détermine la capacité de coupe d’une tronçonneuse. A titre de référence, un guide chaîne de 30 cm permet de couper du bois de 60 cm de diamètre.

 

 

 

 

 

 

 

 

    La vitesse de la chaîne

Plus la vitesse de rotation de la chaîne est élevée (jusqu’à 22 m/s), plus elle offre une belle coupe, rapide et d’une précision inégalable, tout en réduisant les risques de déchirures de l’écorce.

    Le graissage de la chaîne

Une tronçonneuse est généralement pourvue d’un système de lubrification de la chaîne, à l’huile végétale. Le débit de cette huile est le même pour toutes les tronçonneuses. Mais il est aussi possible de régler ce débit en fonction de la dureté du bois à couper. Les modèles électriques sont équipés d’un indicateur de niveau permettant de surveiller la présence du lubrifiant. Mais pour les tronçonneuses thermiques, il faut systématiquement remplir le réservoir d’huile à chaque fois qu’on fait le plein de carburant. 

    Le type de bois

Le diamètre du bois détermine la longueur du guide de chaîne de la tronçonneuse, et donc sa puissance. Dans tous les cas, la longueur du guide de chaîne doit être égale ou supérieure au diamètre du tronc. La capacité de coupe maximum d’une tronçonneuse sur batterie est de 25 cm ; tandis que celle d’un modèle électrique ou thermique peut aller jusqu’à 45 cm voire plus.

La nature du bois détermine également la puissance de la tronçonneuse à utiliser. Vous n’utiliserez pas un modèle unique pour tronçonner des arbres feuillus d’une densité moyenne (arbres fruitiers), faible (peuplier, bouleau), dure (hêtre, frêne) ou encore résineux (pin, sapin). Certains arbres sont plutôt facile à tronçonner, tandis que d’autres sont plus résistants, exigeant un outil plus puissant.

    Le confort d’utilisation

Une première prise en main (un essai) s’impose à l’achat d’une tronçonneuse, car au-delà des critères purement techniques, l’ergonomie de l’outil est un facteur non négligeable. Il convient également d’en vérifier le poids pour garantir une maniabilité optimale et éviter les risques de fatigue à l’utilisation. Pensez également à vérifier les commandes et les poignées qui doivent être accessibles pour faciliter le réglage.