.blog

fraiseuse-metabo

Bien choisir sa fraiseuse

Sommaire

Des fraiseuses de toutes sortes

Il existe de nombreux types de fraiseuses électroportatives si bien qu’on s’y perd vite si on ne sait pas vraiment ce qu’on cherche ou ce dont on a besoin. Certains fabricants peuvent donner le terme “fraiseuse” à un outil qui n’en est pas un en réalité. Rappelez vous ceci : la fraiseuse est destinée à recevoir une “fraise” d’où son nom, elle a pour principe d’usiner le bois, le métal ou d’autres matériaux par la combinaison de la denture de la fraise et de sa rotation à très grande vitesse, ce qui a pour effet de retirer de la matière. Que vous envisagiez de faire une production unitaire, en série ou par pièce, voici les critères essentiels à considérer pour choisir la fraiseuse qui vous convient.

Caractéristiques d’une fraiseuse

La fraiseuse est un outil généralement utilisé pour tailler le bois ou d’autres matières comme le plastique ou l’aluminium. Elle est généralement équipée d’une fraise tournant à grande vitesse. Mais elle peut également accueillir d’autres éléments comme le taraud, le foret ou l’alésoir, pour permettre de réaliser d’autres opérations de type perçage et/ou taraudage. Elle peut être à lamelles ou Domino, selon les travaux auxquels elle est dédiée et les résultats attendus. Elle peut également être traditionnelle, numérique, verticale ou horizontale, selon les pièces à tailler. Dans tous les cas, la fraiseuse est dédiée aux usinages de grande précision, notamment pour usiner tous les types de pièces mécaniques.

Attention : selon les fabricants la paumelleuse, l’affleureuse ou encore la défonceuse font partie de la catégorie des fraiseuses, ne vous y trompez pas !

Différents types de fraiseuse

Les fraiseuses de joints d’ombre :

Elles vous permettent de créer des joints de dilatation ou d’expansion au niveau des raccords et des joints d’ombres pour vos finitions de pose de parquets, lambris ou placo. Plus modernes, elles permettent de rattraper certains défauts.

Les fraiseuses aluminium :

Elles vous permettent de réaliser des travaux de fraisage de l’aluminium et de rainurer des pièces de matière métallique.

Les fraiseuses à tourillons :

Elles vous vous permettent de créer les trous nécessaires à vos assemblages de bois collés par tourillons. Les tourillonneuses portatives peuvent être une alternative.

Les fraiseuses placoplâtre :

Cette fraiseuse est souvent assimilée à une rainureuse. Elle permet de rainurer le placoplatre et de faire du cintrage.

Les fraiseuses sur bâti de type industriel :

Elles vous permettent de faire des actions de perçage, alésage et fraisage avec une qualité et un rendement professionnel

Les fraiseuses à lamelles :

Très utiles pour réaliser facilement des assemblages résistant et nets

Les fraiseuses domino :

C’est un modèle haut de gamme qui convient particulièrement à un budget conséquent. Ce type de fraiseuse ressemble à une fraiseuse à lamelles mais avec des dominos à coller de forme carrée. C’est un outil particulièrement solide, capable de réaliser jusqu’à 14 x 140 mm de section. Il reprend notamment le principe du tenon-mortaise, en plus d’accepter les différents accessoires d’une fraiseuse classique tels la butée pour bois de bout, la butée angulaire, la butée de report et la butée pour bois rond.

Sachez que les machines à mini-outil rotatif, comme Dremel, peuvent être considérées comme des fraiseuses.

Les fraiseuses que vous trouverez sur la boutique en ligne GUEDO sont diverses : domino, à plaques alu, rainureuses, placo, … Votre choix devra se faire en fonction des travaux que vous avez à effectuer et aussi l’ampleur de la tâche à accomplir. La marque “FESTOOL” possède son propre principe de fonctionnement, le DOMINO, dont la forme est différente et les performances accrues, pour un prix évidemment plus élevé.

Caractéristiques complémentaires à prendre en compte

Les fraiseuses se diffèrent aussi selon qu’elles soient manuelles, à apprentissage, à commande numérique ou à portique.

La fraiseuse manuelle :

C’est un modèle traditionnel qui se fait de plus en plus rare sur le marché. Elle présente l’avantage de permettre des mouvements contrôlés directement par la machine.

La fraiseuse à apprentissage :

Elle permet de mémoriser les mouvements déjà effectués par un précédent utilisateur pour les reproduire comme tels.

La fraiseuse à commande numérique :

Dite CNC, c’est une machine essentiellement reliée à un organe de contrôle informatique qui lui dicte les mouvements à faire. Il suffit alors d’enregistrer préalablement les différents mouvements à réaliser, selon le projet en cours. La fraiseuse est ensuite pilotée par un programme en langage ISO pour réaliser les différentes opérations souhaitées.

Les fraiseuses à portique ou à banc fixe :

La fraiseuse numérique est une fraiseuse de grande taille. Équipée d’une table de grande dimension, elle permet d’usiner des pièces de très grandes tailles.

Fraiseuse horizontale ou verticale :

La plupart des fraiseuses se composent de trois axes : un axe vertical (axe Z), un axe transversal (axe Y) et un axe longitudinal (axe X). Elle peut être :

  • Verticale : La fraiseuse verticale est équipée d’une broche verticale et ses outils sont fixés parallèlement au plateau.
  • Horizontale : Elle est équipée d’une broche horizontale et d’outils fixés parallèlement au plateau.
  • Universelle : La broche d’une fraiseuse universelle est quant à elle articulée.

Le diamètre de la fraise :

Selon le type de travail à réaliser (découpage, détourage, fraisage, etc.), vous devez choisir un diamètre précis de la fraise. Pour travailler des matériaux épais, une fraise de grand diamètre convient parfaitement. Par contre, pour des besoins de grande précision, il vous faut un diamètre plus petit de la fraise. Il convient en outre de notifier que plus une fraise est de petit diamètre, plus elle est fragile et perd en vitesse. Selon l’importance du projet à réaliser, vous pouvez opter pour une fraise à denture diamant de quelques dixièmes de millimètre à plusieurs millimètres de diamètre.

La vitesse de rotation et d’avance de la fraise :

Pour travailler des matériaux tendres, une vitesse de rotation très élevée s’impose au niveau des petites fraises. La vitesse de déplacement de la fraise s’adapte également à la matière et à son épaisseur. L’idéal, c’est d’avancer de manière suffisante et accélérée pour usiner par coupe et non par abrasion. De cette manière, vous augmentez relativement la durée de vie de votre fraiseuse. Pour obtenir une marge d’erreur appréciable, il convient d’utiliser une denture diamant. Celle-ci est plus résistante à l’abrasion et permet d’avancer à une vitesse régulière sur une fraiseuse manuelle.

Fraiseuse à 3, 4 ou 5 axes :

  • La fraiseuse à 3 axes : Elle comporte une broche verticale et une broche horizontale. Elle est parallèle à la table lors de l’usinage. Il suffit donc d’ajuster le positionnement de la table selon le rendu final souhaité. La broche horizontale quant à elle permet d’évacuer plus facilement les copeaux.
  • La fraiseuse à 4 axes : En plus d’avoir les mêmes particularités que le modèle à 3 axes, s’équipe en plus d’un plateau tournant. Ce plateau représente un véritable atout dans les secteurs de la production mécanique comme l’automobile ou l’aviation.
  • La fraiseuse à 5 axes : Elle  est munie de trois axes linéaires, ainsi que de deux axes rotatifs qui varient en fonction du modèle choisi. Elle peut comporter deux axes sur la tête de la machine, un seul axe ou deux axes à la fois sur la table.

Le moteur à régulateur électronique :

Grâce au régulateur électronique, vous limitez les risques de sursauts au démarrage ainsi que les risques de déviation de vos repères. A noter qu’un moteur à haute fréquence de tours/minute permet de réaliser une finition de coupe propre.

Le refroidissement des matériaux :

Sous l’effet du réchauffement provoqué par la rotation rapide de la fraise, certains matériaux peuvent fondre. Pour réduire le risque, vous pouvez utiliser une huile de coupe fluide pour l’aluminium et un jet d’air comprimé dirigé sur la fraise en rotation pour le plastique. Ce type de refroidissement permet également d’évacuer facilement les copeaux.

Les réglages :

Des réglages performants garantissent la réussite de votre projet. Pour cela, vous devez obtenir des réglages fiables en termes de profondeur de fraisage, inclinaison de la plaque frontale et butée de hauteur. L’astuce, c’est de réaliser un serrage efficace qui ne risque pas de prendre du jeu au bout de quelques coups de fraise. Les systèmes de réglages micrométriques sont vivement recommandés, même si vous envisagez d’utiliser votre fraiseuse de manière occasionnelle.

L’usure de la fraise :

En général, une fraise à denture diamant comporte des particules de diamant industriel sur ses arrêtes tranchantes. Ces particules ne peuvent pas être réaffutées. Aussi, il est conseillé d’éviter de travailler avec la pointe afin d’économiser au mieux la fraise. De plus, celle-ci est utilisable sur toute la longueur de ses goujures. En avançant rapidement, vous utilisez également plus de matière et obtenez une coupe franche sans user celle-ci.

Quel prix ? Quelle puissance ?

Les puissances les plus courantes, 750-800W, sont largement suffisantes au quotidien pour les particuliers mais également pour bon nombre de professionnels. Les plus puissantes peuvent aller jusqu’à 1000-1400W mais on trouve aussi des puissances inférieures, 420W pour la plus basse. Vous pourrez trouver des machines pesant jusqu’à 5kg mais, pour plus de confort d’utilisation, nous vous recommandons de vous en tenir à environ 3kg. De 300 à 2000 euros, il existe des modèles à tous les prix, selon votre budget et votre utilisation, occasionnelle ou régulière. Bien sûr, la qualité de finition, les divers réglages et la puissance du moteur feront varier le prix.

Le moteur à régulation électronique est un formidable allié dans la recherche de précision. Son mécanisme empêche les à-coups au démarrage. La fréquence élevée de tours/mn du moteur vous assure une coupe propre et nette.

Pour juger de la fiabilité des réglages, prenez en compte ces 3 points :

  • La profondeur de fraisage
  • Le réglage de la butée de hauteur
  • L’inclinaison ou non de la plaque frontale

Un système de serrage efficace est à privilégier dans tous les cas. Nous vous conseillons les systèmes de réglages micrométriques. L’inclinaison de la plaque frontale est utile dans les coupes d’onglets ou de chanfreinage, certaines machines possèdent des repères à réglage rapide (0, 22.5 et 45 degrés), vous simplifiant la tâche.

On voit de plus en plus apparaître des modèles à batterie. Néanmoins, leurs tarifs sont assez élevés, il faut donc que vous en ayez une réelle utilité. Si tel est le cas, ne négligez pas la puissance et sélectionnez au minimum 18V pour 3AH, le top étant 5AH.

Différentes lamelles pour les machines

Il existe 3 dimensions standards pour les fraiseuse à lamelles en fonction de votre assemblage :

  • n° 0
  • n° 10
  • n° 20

Vous pouvez aussi trouver les dimensions S6 et H9 mais l‘utilité de ces dernières reste très spécifique.

Si vous comptez investir dans une fraiseuse à lamelles, assurez vous de sa compatibilité avec ces 3 premières dimensions pour vous permettre une grande plage de travail. Dans le cas où vous auriez besoin de S6 et H9, prévoyez un budget plus important et votre outil devra recevoir des fraises de 3 millimètres d’épaisseur.

Si vous cherchez de la haute qualité, orientez-vous sur une machine munie de systèmes de préréglages, la fraiseuse règlera elle-même la profondeur de coupe en fonction de la lamelle choisie, elle n’est pas belle la vie ?

Fraiseuse ou tourillonneuse ?

Le tourillon, c’est cette petite pièce de bois de hêtre, cylindrique et rainurée qui sert à assembler les meubles en bois. La tourillonneuse va percer votre pièce grâce à deux forêts parallèles espacés de 32 millimètres (taille standard), un gain de temps et l’assurance que vos trous seront identiques, pour un assemblage facile et rapide. Il ne reste plus qu’à coller.

Les machines haut de gamme peuvent utiliser des tourillons de 3 mm à 12,2 mm. Une tourillonneuse haut de gamme vous permettra d’utiliser des tourillons de 3mm à 12,2mm. Sur le long terme, l’économie est certaine, les tourillons vous coûteront moins cher que les lamelles et peuvent même être fabriqués par vous-même.

Pour l’équipement de votre maison, vous serez largement satisfaits et votre mobilier tiendra des années.

Quels sont les avantages de la fraiseuse domino ?

La Domino c’est LA fraiseuse, la Rolls Royce, l’élite réservée aux plus exigeants.

Fonctionnant de la même façon qu’une fraiseuse à lamelles ordinaire, elle possède néanmoins la particularité que ses dominos à coller sont carrés. Reprenant le principe du tenon et de la mortaise, l’assemblage est rendu plus solide par les dominos dont la section peut aller jusqu’à 14x140mm.

Les critères de sélection sont là aussi similaires aux autres fraiseuses avec en plus l’accès à de nombreux accessoires de la marque : butée bois de bout/rond, butée de report, butée angulaire.

Avec cette machine vous n’avez presque plus rien d’autres à faire que de la brancher et d’appuyer sur le bouton de mise en marche… Il faut aussi y mettre le prix !

Quelles questions se poser avant d’acheter sa fraiseuse ?

  • Quels assemblages allez vous avoir à faire ? 
  • Quelle utilisation ? Professionnelle ou privée ?
  • Quelle matière : bois ou aluminium ?
  • Quelle fréquence, quelle quantité ?
  • Quel budget ?

Articles similaires