Leader de l'outillage depuis 40 ans

Mon compte
02 97 60 81 05 Lundi au vendredi 8h à 12h

Bien choisir son niveau optique

31/07/2020

Pour obtenir des mesures exactes des hauteurs, il vous faut un outil professionnel comme le niveau de chantier. Cet outil, également connu sous le nom de niveau laser, fait référence à tout ce qui concerne le laser, le niveau électronique, le laser rotatif ou encore le laser à points. Pour vous aider à choisir le meilleur niveau optique qui correspond aux travaux que vous souhaitez réaliser, voici quelques essentiels à savoir sur cet outillage.

Le niveau optique : quèsaco ?

Le niveau optique, également connu sous le nom de lunette ou niveau, est un outil qui permet de réaliser des relevés de niveau. Cet outil se compose essentiellement d’une lunette optique fixée sur un trépied. C’est l’outil de référence des bricoleurs amateurs et professionnels pour prendre des mesures précises, directement visibles depuis une règle graduée, soutenue par un arpenteur.

Le niveau optique est généralement utilisé par les professionnels des Travaux Publics, les acteurs du secteur économique de la construction ainsi que les géomètres topographes

Les différents types de niveau optique

Les modèles de niveaux les plus connus sont les niveaux optiques, les niveaux électroniques et les niveaux optiques de précision. Ces modèles sont généralement équipés d’une lunette de géomètre qui vous permet d’obtenir des mesures précises dans un délai court et en toute facilité. Le marché actuel propose également des modèles plus complexes, permettant un grossissement allant jusqu’à x32, avec une précision d’environ 0,7 mm. Pour la plupart, ce sont des équipements étanches et très résistants

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Mais il existe également d’autres types de niveau comme :

  • Le niveau à double visée 

La nivelle du niveau à double visée et accessoirement la lunette, peuvent prendre deux positions, d’où son appellation. Cet outil permet une lecture correcte des mesures même si le niveau n’est pas réglé à l’avance. C’est l’outil idéal pour éviter toute erreur d’alignement par double retournement.

  • Le niveau à pinnules

Ce niveau est équipé d’une nivelle associée à une règle soutenant l’alidade.

  • Le niveau d’Egault

Muni d’une nivelle tonique solidaire de l’axe principal et de deux étriers, supportant une lunette de visée amovible, le niveau d’Egault peut tourner de 200 gonds autour de l’axe principal afin de réaliser une deuxième visée.

  • Les niveaux automatiques

Ce sont généralement les niveaux les plus utilisés par les professionnels. L’axe de visée de ces niveaux se met automatiquement à la perpendiculaire de la verticale du lieu, après une mise à l’horizontale rapide et grossière par l’utilisateur.

  • Les niveaux électroniques ou à code barres

Plus récents, ces modèles sont équipés d’une mire avec un code barre que le niveau va décoder à l’utilisation. Avec cet outil révolutionnaire, toutes les opérations sont automatisées : lecture, enregistrement, affichage, transfert sur ordinateur.

Le niveau laser

Plus amélioré que tous les autres modèles de niveau, le niveau laser englobe toute une panoplie d’outils de mesures de précision, aux caractéristiques très spécifiques. On dénombre ainsi plusieurs catégories de niveau laser dont :

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Le niveau laser rotatif

Ce niveau émet une ligne unique permettant un alignement horizontal et éventuellement vertical (s’il embarque cette option). Certains niveaux lasers rotatifs offrent une possibilité d’inclinaison de la tête de rotation. Ces outils permettent notamment de générer un plan horizontal ou vertical voire les deux, avec une possibilité d’incliner la tête de rotation pour faire des pentes (pentes de garage, talus, etc.) D’autres modèles, encore plus performants permettent même de travailler des pentes motorisées. On parle alors de niveau laser automatique motorisé double pente.

  • Le niveau laser à points

Ce niveau désigne les points aplomb haut, bas, droite et gauche couplé sur d’autres modèles, avec des diodes qui projettent les lignes.

  • Le laser de chantier

C’est un niveau qui permet l’alignement et l’implantation sur des chantiers dotée d’une longue portée. C’est l’outil de référence des professionnels du bâtiment.

  • Le laser croix

Ce niveau est généralement utilisé en intérieur. Il permet l’alignement horizontal et vertical en simultané. Certains modèles sont même équipés de multiples faisceaux lasers pour plus d’options.

  • Le laser à lignes

C’est un laser qui permet l’alignement horizontal pour la pose d’interrupteurs, de prises ou de fenêtres. C’est l’outil le plus apprécié des chauffagistes, électriciens et aussi des plombiers pour la pose des tuyauteries.

Pourquoi choisir un niveau laser ?

Comme tous les types de niveaux optiques, le niveau laser permet également de réaliser différents types de travaux en matière de construction. Plus apprécié que d’autres modèles de niveaux optiques, le laser permet d’obtenir des mesures précises de manière automatique. Cet outil présente l’avantage d’être particulièrement autonome, contrairement aux autres outils qui requièrent l’intervention d’au moins deux personnes à l’utilisation. De plus, le niveau laser est très facile à utiliser. Il fonctionne généralement avec des piles et permet de réaliser des tracés multiples pendant plusieurs heures. C’est l’outil idéal pour travailler sur un chantier dépourvu de secteur ou d’électricité.

A chaque métier son niveau laser

Le niveau laser convient pour réaliser des travaux d’aplomb ou d’équerrage. Que ce soit pour poser des cloisons, des carrelages, pour faire une ouverture dans un mur ou encore pour positionner correctement vos cadres et tableaux, il vous faut un niveau laser adapté. Pour vous aider à bien choisir votre niveau laser, voici un tableau récapitulatif des principaux métiers qui nécessitent l’utilisation de cet outil.

 

Métier

Laser rotatif

 

Laser à lignes ou à points

 
Plaquiste X  
Agenceur   X
Chauffagiste   X
Pisciniste X  
Maçon X  
Peintre   X
Terrassier X  
Poseur de faux-plafond X  
Plombier   X
Electricien   X
Paysagiste X  
Installateur   X
Poseur de plancher X  
Menuisier   X
Charpentier X  
Ascensoriste   X
Carreleur   X

 

Niveau laser vert VS niveau laser rouge

90% des niveaux laser disponibles sur le marché actuel utilisent un rayon rouge. Néanmoins, le laser vert prend de plus en plus d’ampleur dans certains domaines où il se révèle plus performant.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Le laser vert pour plus de visibilité

Un faisceau vert est nettement plus visible qu’un faisceau rouge. De même, la qualité de localisation d’un faisceau vert est largement supérieure à celle de tout autre outil doté d’une diode laser à faisceau rouge. En termes de portée laser, c’est donc le laser vert qui remporte le pari du meilleur niveau.

Pourquoi choisir le laser vert ?

Notre œil distingue uniquement une lumière lorsque celle-ci a une longueur d’onde visible dans le spectre. Cette longueur d’onde est exprimée en « nm » et tombe approximativement entre 385 nm et 725 nm, avec un maximum de 555 nm. Le vert se trouve justement dans cette fourchette d’ondes puisqu’il atteint 550 nm. Ce qui explique qu’il est plus visible à l’œil nu que d’autres couleurs, notamment le faisceau rouge qui est à une longueur d’onde moyenne de 635 – 670 nm. Concrètement, la couleur verte est 4 fois plus visible que la couleur rouge par l’œil humain.

Choisir son niveau laser en fonction de son budget

Aussi complexe qu’il soit, le niveau laser est un outil accessible à tous les budgets. Avec un budget d’environ 50 €, il est déjà possible d’obtenir un niveau laser entrée de gamme qui convient à tous les amateurs de bricolages. Les professionnels qui ont un budget plus élevé, ils peuvent opter pour un niveau laser plus complexe à environ une centaine d’euros voire 1 000 € et plus

Dans tous les cas, lorsqu’il s’agit d’acheter un matériel d’appoint, il faut oser y mettre le prix car au fil du temps, l’investissement devient rentable. C’est notamment le cas pour une utilisation intensive sur un chantier important où le professionnel doit souvent travailler de manière entièrement autonome. De plus, c’est l’outil idéal pour obtenir des mesures de précision relativement supérieures aux tracés humains

A titre de référence, 

- Si vous êtes un bricoleur amateur qui souhaite juste positionner vos cadres photos et tableaux dans le bon sens, un niveau laser de 50 à 100€ fera l’affaire.

- Pour un bricoleur professionnel tel un chauffagiste, un peintre ou encore un électricien, un niveau laser qui coûte entre 100€ à 160€ convient parfaitement.

- Si votre chantier est celui d’un maçon ou d’un plaquiste, il vous faut un niveau laser plus complexe dont le coût varie entre 200€ à 1 000€.

Les accessoires indispensables d’un niveau laser

Avant d’acheter un niveau laser, assurez-vous que le modèle choisi est livré avec les accessoires nécessaires pour réaliser les travaux envisagés. Parmi les accessoires indispensables pour une utilisation optimale d’un niveau laser, on retrouve :

  • La mire télescopique

Cette canne télescopique qui supporte une cellule, permet de travailler sur des longueurs importantes (environ 4 m minimum). Grâce à la cellule qui est le récepteur du laser, la mire télescopique permet de vérifier l’alignement. Certains modèles de mire font même office d’étais.

  • Le trépied

Indispensable pour avoir des plateaux pivotants.

  • La lunette vision du faisceau laser

Très important surtout en extérieur, cette paire de lunettes permet de distinguer correctement le faisceau laser.

  • Le prisme de direction

Cet accessoire permet de varier la direction du laser.

  • Une fixation murale

Optionnelle mais très utile car elle facilite les mesures en hauteur.